Et tout à coup, tout est différent

26 mai 2016

Après plusieurs années à l’hôpital pour enfants de Bâle, j’ai pris conscience que mon travail en unité de soins intensifs m’avait littéralement «vidée». Au début, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un simple épuisement. Mais est arrivé le jour où j’ai tout plaqué. Tout était devenu trop, tout tournait dans ma tête. J’ai quitté le service du jour au lendemain – à l’âge de 57 ans.

J’ai d’abord été traitée pour burnout. Je suis partie pendant huit semaines au Canada pour me remettre de mon stress et de mon surmenage. Au Canada, j’ai passé un séjour formidable avec ma compagne. Nous sommes rentrées à la maison la tête remplie de belles impressions avec le souvenir de gens adorables et de paysages époustouflants. Tout au long du voyage, il m’arrivait régulièrement d’égarer ou d’oublier des affaires. Heureusement, je finissais toujours par remettre la main dessus ou quelqu’un me les rapportait.

Mais j’ai vite dû me rendre à l’évidence que cela ne pouvait pas continuer comme ça: malgré ce long repos, mon état ne s’améliorait pas et j’avais besoin d’une aide professionnelle. J’ai été orientée vers la Consultation de la mémoire afin d’y passer toute une série d’examens poussés et le diagnostic est tombé: maladie d’Alzheimer.

Les premières semaines qui ont suivi ont été marquées par un sentiment de tristesse, d’agressivité et de peur, et aussi par la question du sens de la vie à venir.

Après le diagnostic, ma compagne et moi avons beaucoup pleuré. Nous nous sommes encore plus rapprochées. J’avais souvent beaucoup de mal à accepter mon état. Entre-temps, je me suis confrontée avec lucidité à ma situation et je m‘accepte désormais comme je suis. Il y a parfois des moments où j’éprouve de la tristesse mais ces moments passent.

J’ai eu beaucoup de mal à informer mon entourage. Je suis tombée malade et n’étais plus en mesure de travailler. Après de longues hésitations et non sans en avoir d’abord parlé à ma compagne, je me suis décidée à écrire une lettre à mes amis. Les réactions que j’ai reçues en retour m’ont beaucoup touchée. Mes amis compatissent et sont là pour moi. Je leur suis énormément reconnaissante. Tout comme à ma compagne.

Plus de nouvelles

Voir tous Nouvelles
Alzheimerferien 1024x540

Des vacances pour les personnes atteintes de démence

Depuis cinq ans, Alzheimer Suisse propose des vacances pour jeunes malades dans notre pays. En été, les participants peuvent ainsi passer une semaine ou un week-end prolongé dans une région idyllique de Suisse.

31 mai 2021

4 04F 2020 Helpcard Maske Betroffene

Carte de dispense du port du masque

La pandémie de coronavirus implique des restrictions qui influencent tous les niveaux de la société ainsi que tous les domaines de notre vie. L’obligation générale du port du masque complique le quotidien des personnes atteintes de démence. Les personnes dispensées de porter le masque disposent désormais d’une carte permettant d’expliquer et de justifier leur situation.

18 novembre 2020

191118 Memo Info Slider Tabu F

Information sur la suspension de la campagne #perso : pas d’action de tricot en 2020/21

La campagne « Tricotons contre l’oubli » #perso ne se poursuivra pas en 2020/21. L’action de tricot de porte-gobelets qui l’accompagne est donc suspendue.

20 août 2020