Une semaine dans notre «petit coin de paradis»

10 août 2016

Dans notre «petit coin de paradis» – c’est le surnom que nous avons donné à notre chez-nous –, mon chat un peu sourd me réveille tôt tous les matins. Il miaule si fort que je n’ai pas besoin de réveil. Nous nourrissons nos deux félins, puis ma compagne prend un thé pendant que nous discutons du programme de la journée: courses, visites, diverses tâches…

Lorsqu’elle part au travail, je vais à la boîte aux lettres chercher le journal. Je le lis en déjeunant, avant d’aller profiter du beau temps: j’adore sortir dans le jardin, splendide en cette saison. Les chats m’accompagnent pour se réchauffer au soleil.

Le lundi, une amie vient me rendre visite, ce qui me fait toujours plaisir. Bien souvent, nous sortons nous promener: nous montons alors en haut de la colline afin d’admirer la vue. Elle apporte un délicieux dîner, qu’elle reste quelquefois déguster avec moi. L’après-midi, je m’installe dehors pour lire, ou je vais acheter ce que nous avons inscrit sur la liste le matin. J’attends ensuite avec impatience le retour de ma compagne. Je prépare toujours le souper. S’il fait beau, nous mangeons dans le jardin. J’apprécie vraiment ces instants.

Le mardi après-midi, j’ai ma séance d’entraînement de la mémoire. Depuis quelques mois, je ne peux malheureusement plus utiliser ma grosse moto: je fais donc le trajet à pied, aller et retour. J’aime beaucoup y aller car cela me permet de voir du monde.

Le mercredi et le jeudi matin, ma compagne est à la maison – elle ne travaille plus qu’à 70%. Nous apprécions particulièrement ces moments passés ensemble. Souvent, nous décidons de sortir. Nous allons par exemple faire des emplettes à Bâle ou boire un café (nous sommes de grandes consommatrices de café). Parfois, nous sommes occupées par notre comptabilité ou par des rendez-vous médicaux, maintenant que tout prend un peu plus de temps.

Le vendredi, elle retourne au travail, et moi je vais à l’atelier de peinture pendant trois heures. A part moi, il y a seulement deux ou trois femmes et un peintre très aimable qui m’aide à réaliser mes œuvres. Parfois, je tarde un peu à les achever.

Nous adorons partir en vacances. Nous revenons justement de Lisbonne, où nous avons séjourné six jours. Charmante vieille ville avec des trams anciens circulant dans des ruelles étroites, beau temps, ciel rosé le soir, musiciens de rue, nourriture raffinée, balades à travers la ville, murs ornés de catelles et de miroirs, palais illuminés le soir… Il règne dans cette ville une atmosphère apaisante.

Voilà la première entrée du journal intime de Madame Dietrich.

Plus de nouvelles

Voir tous Nouvelles
Alzheimerferien 1024x540

Des vacances pour les personnes atteintes de démence

Depuis cinq ans, Alzheimer Suisse propose des vacances pour jeunes malades dans notre pays. En été, les participants peuvent ainsi passer une semaine ou un week-end prolongé dans une région idyllique de Suisse.

31 mai 2021

4 04F 2020 Helpcard Maske Betroffene

Carte de dispense du port du masque

La pandémie de coronavirus implique des restrictions qui influencent tous les niveaux de la société ainsi que tous les domaines de notre vie. L’obligation générale du port du masque complique le quotidien des personnes atteintes de démence. Les personnes dispensées de porter le masque disposent désormais d’une carte permettant d’expliquer et de justifier leur situation.

18 novembre 2020

191118 Memo Info Slider Tabu F

Information sur la suspension de la campagne #perso : pas d’action de tricot en 2020/21

La campagne « Tricotons contre l’oubli » #perso ne se poursuivra pas en 2020/21. L’action de tricot de porte-gobelets qui l’accompagne est donc suspendue.

20 août 2020