Prévoyance en cas de démence

29 août 2016

Les coups du sort arrivent sans prévenir. Un accident ou une maladie peut survenir soudainement, nous privant de notre capacité à décider nous-même. Pour être certains que nos souhaits seront respectés en pareil cas, il nous faut faire le nécessaire tant que notre état le permet. En effet, donner des instructions claires évite à nos proches de devoir prendre des décisions difficiles.

De nos jours, l’autodétermination et la responsabilité individuelle revêtent une importance cruciale. Dans ce contexte, le débat autour de la perte de la capacité de discernement ne cesse de prendre de l’ampleur. Le cadre légal a lui aussi évolué: le nouveau droit de la protection de l’adulte est entré en vigueur le 1er janvier 2013, remplaçant le droit des tutelles, vieux de plus d’un siècle. Pour la première fois, l’autodétermination est inscrite dans la loi – une possibilité dont nous devons nous saisir.

Que se passera-t-il si, en raison d’une maladie d’Alzheimer ou d’un accident vous n’êtes plus en mesure de décider par vous-même? La perspective de la maladie ou de la mort n’est certes pas particulièrement agréable, mais il est essentiel d’y réfléchir et de vous déterminer en fonction de vos priorités personnelles. Ainsi, vos choix pourront être respectés même si vous perdez votre capacité de discernement, vous épargnerez à vos proches des décisions difficiles et votre médecin saura mieux à quoi s’en tenir.

Un sujet important, notamment en cas de démence

L’expérience des proches le confirme: s’il n’est pas forcément aisé d’anticiper ce type de situations, l’existence de documents en la matière simplifie la tâche de toutes les personnes impliquées lorsque le cas de figure se présente. Monika Schuler, responsable de l’Infostelle Demenz à Lucerne et conseillère en matière de démence, et Sandra Baumeler, directrice de la section lucernoise de l’Association Alzheimer Suisse, le constatent souvent dans le cadre de leurs fonctions: «Les proches de personnes atteintes de démence sont nombreux à regretter de n’avoir pas évoqué à temps leurs attentes et souhaits avec les malades. Au sein des familles, la mort est souvent un sujet délicat, et il en va de même pour la perte de l’autodétermination et de la responsabilité individuelle.» Pourtant, en cas de démence, si l’on veut garantir au malade un quotidien le plus proche possible de celui qu’il aurait voulu mener, il faut justement que celui-ci ait fait part de ses préférences à son entourage.

Lorsque l’on ne parvient pas à en discuter, le dossier de prévoyance peut être d’une grande aide. Il contient différents éléments tels que des directives anticipées et un mandat pour cause d’inaptitude. L’Association Alzheimer a publié des informations spécifiques aux démences – les seules qui existent à ce jour – en lien avec la capacité de discernement, le mandat pour cause d’inaptitude et les directives anticipées. Vous trouverez ici des modèles de textes qui vous aideront à rédiger vos dispositions personnelles. Les documents peuvent être téléchargés ou commandés gratuitement. Pro Senectute propose quant à elle une solution globale comprenant tous les formulaires et documents utiles. Enfin, l’émission alémanique Kassensturz a entrepris de comparer les divers documents: leur synthèse est disponible ici (en allemand). L’Association Alzheimer et Pro Senectute seront ravies de vous conseiller et de vous aider à remplir les différents formulaires.

Auteur: Marianne Wolfensberger, Juriste Association Alzheimer Suisse

Plus de nouvelles

Voir tous Nouvelles
Alzheimerferien 1024x540

Des vacances pour les personnes atteintes de démence

Depuis cinq ans, Alzheimer Suisse propose des vacances pour jeunes malades dans notre pays. En été, les participants peuvent ainsi passer une semaine ou un week-end prolongé dans une région idyllique de Suisse.

31 mai 2021

4 04F 2020 Helpcard Maske Betroffene

Carte de dispense du port du masque

La pandémie de coronavirus implique des restrictions qui influencent tous les niveaux de la société ainsi que tous les domaines de notre vie. L’obligation générale du port du masque complique le quotidien des personnes atteintes de démence. Les personnes dispensées de porter le masque disposent désormais d’une carte permettant d’expliquer et de justifier leur situation.

18 novembre 2020

191118 Memo Info Slider Tabu F

Information sur la suspension de la campagne #perso : pas d’action de tricot en 2020/21

La campagne « Tricotons contre l’oubli » #perso ne se poursuivra pas en 2020/21. L’action de tricot de porte-gobelets qui l’accompagne est donc suspendue.

20 août 2020